Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Portrait du mois : Mathilde Baudet, Ingénieure Travaux et référente COVID-19.

Portraits - 30.11.2020

Apportons un nouveau regard sur nos professions !

Aujourd'hui, Mathilde Baudet vous partage son expérience d’ingénieure Travaux et référente COVID-19. 

  • Pourquoi avoir choisi le secteur de la construction ?  

J’ai toujours aimé le milieu du BTP. J’ai depuis toute petite toujours trouvé ce milieu fascinant. J’aime le fait d’arriver sur un terrain vide et de voir sortir de terre un nouveau projet ou de le faire évoluer. 

J’ai choisi la rénovation pour sa particularité et sa complexité. Chaque projet est unique mais c’est encore plus vrai en rénovation car nous sommes en plus soumis aux découvertes de l’existant. On ne s’ennuie jamais ! J’aime particulièrement la phase gros œuvre car c’est pour moi la phase la plus concrète, visuelle, et « rapide ». Il faut savoir être efficace : réfléchir vite et bien. J’aime la co-activité avec les différents services que l’on a en phase gros-œuvre : la maîtrise, les méthodes, le Bureau d’Etudes Structure, mais aussi les architectes. 

 

  • Ton plus grand défi relevé ?  

La réalisation de mon bâtiment sur mon projet actuel en phase gros œuvre : Le 185 avenue Charles de Gaulle à Neuilly par Rénovation Privée. C’est la première fois que je fais du gros œuvre et c’est pour moi une belle réussite d’avoir sorti, avec l’aide de la maîtrise et de mon N+1 évidemment, un bâtiment de 8 étages. Je suis actuellement entièrement en phase Tout Corps d’Etat (TCE) et c’est un nouveau défi… 

 

  • En quoi consiste ton rôle de référente COVID-19 ?   

Beaucoup de suivi principalement. Vérifier que toutes les installations que nous avons mises en place lors du premier confinement sont bien respectées : distanciation dans les réfectoires et les vestiaires, rotation des horaires du déjeuner, ports du masque, … Il faut également vérifier que nous avons toujours tout le matériel à disposition et en stock suffisant (gel, lingettes, rouleau de papier, masques,) et enfin s’’assurer de la bonne distribution des masques pour chaque personne du chantier. 

 

  • On entend souvent parler du sujet de la mixité dans le secteur du BTP et notamment pour les femmes qui font carrière dans les travaux. Un mot pour défaire les idées reçues ?  

Pour moi la mixité est possible et efficace. Les femmes ont clairement leur place dans ce milieu et aussi en travaux. Les femmes ont une approche différente selon moi, et ça ne fait pas de mal !  

Il faut simplement de la compétence, de l’organisation, une bonne intelligence relationnelle et tout fonctionne largement aussi bien qu’avec un homme. 

 

  • Enfin, quel mot décrierait le mieux ton parcours ou toi-même de façon plus générale ?  

L’esprit d’équipe : Selon moi, avoir une équipe qui travaille avec un vrai sens de l’intérêt commun et une bonne dynamique est primordial pour la bonne réussite du chantier. J’apporte beaucoup d’importance à la relation et la confiance qui peut se créer dans les équipes sur chantier. Finalement avec le temps, l’équipe devient un peu comme une petite « famille », qui se serre les coudes et qui fait le maximum au quotidien pour tenir les challenges fixés.