Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Portrait du mois : Grégoire de Lannoy, Chef de projet chez Construction Privée

Portraits - 19.03.2021

Apportons un nouveau regard sur nos professions ! Aujourd'hui, Grégoire vous partage son expérience de Chef de Projet chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Construction Privée

  • Peux-tu nous décrire ton parcours dans le groupe en quelques mots ? 

Après quatre mois de stage chez Bouygues Bâtiment International, j’ai rejoint le Bureau d’Etudes Structure de la direction technique de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Nous y réalisions des plans d’exécution pour les chantiers en France et à l’international (tour T1 à La Défense, tour Oxygène à Lyon, Ministère de l’Education au Turkménistan) et des avant-projets structure. 

6 ans plus tard, décollage vers Cuba, d’abord pendant 4 ans à Varadero : 2 ans comme coordinateur des études de structure et 2 ans comme responsable des études TCE (Tout corps d’état). 

Puis je suis parti à la direction technique de La Havane comme chargé d’affaires sur des projets en conception construction d’hôtels et d’infrastructures. 

En septembre 2019, après huit années passées à Cuba, je suis rentré en Ile-de-France chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Construction Privée comme chef de projet à la direction commerciale sur un grand projet de bureaux à La Garenne-Colombes.

 

  • Tu as occupé le poste de chef de projet à Cuba et maintenant en France ? Quelles sont les grandes différences ? 

Même si le cœur du métier est le même, garantir la faisabilité technique et le coût de construction d’un projet, il y a des différences.  

A Cuba nous développons les projets en conception construction. Le chef de projet doit donc d’abord mobiliser une équipe d’architectes et de spécialistes pour élaborer une esquisse avant d’en réaliser une estimation. Après validation par le client, il coordonne le développement d’un dossier APD (études d'avant-projet définitif) puis lance l’étude de prix détaillée. 

Chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Construction Privée, même si nous intervenons parfois dès l’APS (l’avant-projet sommaire) auprès de nos clients, nous ne portons pas la responsabilité de la conception TCE mais répondons à des dossiers d’appel d’offre développés par le maître d’œuvre. 

Sur Cuba, les manières de réaliser les études de prix sont bien différentes de ce qu’on peut connaître en France, beaucoup de prix sont fixés par norme et tout est réalisé en part propre. 

En arrivant chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France, le niveau d’organisation, la maturité des processus et la force de frappe de la direction technique, m’ont permis de découvrir le métier de chef de projet sous un autre angle. 

 

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie de partir en « expatriation » ? 

Un désir de changement. 

Avoir l’opportunité de découvrir une autre culture, non pas comme touriste, mais comme résident, en vivant la réalité locale. 

Et les photos de plages paradisiaques n’ont pas été étrangères à ce désir ! 

 

  • Quels conseils donnerais-tu à un collaborateur qui envisage une mobilité dans le groupe ? 

 La décision du départ doit être réfléchie, car il s’agit de sortir soi-même et sa famille de sa zone de confort. Adaptabilité, observation et flexibilité sont de mise ! 

 

  • Quelles sont tes prochaines envies professionnelles ? 

Même si je n’exclus pas de repartir un jour en expatriation, pour l’instant mon souhait est de continuer à découvrir le marché francilien et d’approfondir mon métier ici.