Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Portrait du mois : Anne-Flore Perrin, Responsable du pilotage de la performance

Portraits - 01.10.2020

Apportons un nouveau regard sur nos professions ! Aujourd'hui, Anne-Flore Perrin vous partage son expérience de Responsable du pilotage de la performance chez Brézillon

Pourquoi avoir choisi le secteur de la Construction ?  

En sortant d’école, je cherchais un métier qui ait du sens pour moi et qui soit concret. Je suis entrée dans le secteur de la construction par un stage sur la performance environnementale des bâtiments. J’ai tout de suite aimé travailler avec des personnes venant d’horizons différents et toutes passionnées.  

Ton plus grand défi relevé ?  

En arrivant chez Brézillon, j’ai pris la responsabilité d’un chantier, un centre de formation au Bourget, alors que je n’avais jamais travaillé sur chantier. J’ai eu la chance d’avoir une super équipe, très complémentaire et toujours motivée. Je crois que c’est ce qui marque le plus sur chantier, l’esprit d’équipe. C’est le meilleur moteur pour se donner à fond et donner du sens ! 

Quel est ton quotidien sur le chantier du Centre d’exploitation d’Aulnay ? 

Ma principale mission est de mettre en place un tableau de bord permettant de piloter le projet et synthétisant les différents aspects du projet : la sécurité, la production, les études, la gestion financière et contractuelle, etc. J’essaie d’emmener toute l’équipe sur ces sujets, et que ce ne soit pas vu uniquement comme une charge supplémentaire mais quelque chose qui nous aide collectivement à prendre du recul. 

On entend souvent parler du sujet de la mixité dans le secteur du BTP et notamment pour les femmes qui font carrière dans les travaux. Un mot pour défaire les idées reçues ? 

En arrivant sur mon premier chantier, j’ai été étonnée d’être si bien accueillie. Les chefs et les compagnons partageaient avec plaisir leurs savoirs. Féminiser les chantiers amène beaucoup de fraîcheur et c’est un vrai atout. Bien sûr il reste des progrès à faire, car la production demande un investissement horaire important pas toujours compatible avec une vie de parents. Mais je crois que nous pouvons vraiment faire bouger les choses et que c’est dans cette direction que veut aller l’Entreprise ! 

Enfin, quel mot décrierait le mieux ton parcours ou toi-même de façon plus générale ? 

La curiosité : j’aime être en perpétuel apprentissage, à la fois humain et technique. C’est ce qui me plait dans la construction, comme chaque bâtiment est un prototype, on rencontre en permanence de nouvelles problématiques et c’est très stimulant.