Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

#LAvisDAlternant : Rencontre avec Gagni Traore, apprenti compagnon coffreur - bancheur

Portraits - 09.06.2022

Chaque mois, découvrez l'avis d'un alternant ou d'un stagiaire de notre entreprise ! Aujourd’hui, c'est Gagni, apprenti compagnon coffreur - bancheur chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Industrie et Equipements Publics, actuellement basé sur le collège Anne Frank à Antony qui nous explique son parcours. 

  • Décris-toi en 3#  

#Motivé 

#Patient 

#Persévérant 

 

  • Quelles sont tes missions actuelles et ce qui te plait le plus dans ton poste ? 

Je suis alternant compagnon pour devenir Coffreur – Bancheur depuis 6 mois au sein de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Industrie et Equipements Publics. Je suis actuellement sur le chantier du collège Anne Frank à Antony, mes missions sont diverses : je coule du béton, je ferraille, je réalise les coffrages ...  
 

Depuis mon arrivée, je vois que j’ai beaucoup progressé et assez rapidement ; je suis plus à l’aise avec les missions que l’on me confie. Ce qui me plait le plus dans mon poste, c’est que j’ai la chance de travailler avec un tuteur qui connait bien son travail et d’être intégré dans une équipe soudée et solidaire. 

 

  • Peux-tu nous décrire ton quotidien ? A quoi ressemble une journée-type ?  

La journée commence à 8h avec l’échauffement musculaire, ça nous permet de nous préparer physiquement, ensuite on effectue un quart d’heure de sécurité pour nous rappeler les règles à respecter avant d’entrer sur chantier, puis on boit le café tout en parlant du travail à exécuter dans la journée.   

En ce qui concerne mes missions, j’accompagne mon tuteur : je coupe du bois, je règle les panneaux, je ferraille, c’est-à-dire mettre les armatures en fer pour construire les bâtiments. Je suis également en charge du coffrage et j’accompagne mon tuteur quand il coule le béton. 

Chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France on prête une attention particulière à nos déchets ; on a de grandes bennes pour les trier ! 

 

  • Par qui es-tu formé ?  

Sur chantier je suis formé par mon tuteur Apareçio Rodrigues Alfonso qui a 30 ans d’expérience dans le bâtiment et sur les chantiers. Pouvoir être formé par Apareçio est une grande chance car en plus d’être expérimenté, il est très pédagogue et patient. 

Mon chef s’appelle Jérémy Amathieu; quand j’ai besoin de quelque chose au bureau c’est lui que je viens voir. C’est également Jérémy qui s’occupe de remplir mon carnet d’apprenti, un document qui permet de mettre à l’écrit les compétences acquises sur chantier et pendant la formation. 

 

  • Quelle est ta formation ?  

Je suis actuellement en alternance au centre Gustave Eiffel pour obtenir le Titre Professionnel de Coffreur – Bancheur. C’est un cursus qui se passe en 2 années. L’année prochaine je passe le BAC pour me spécialiser davantage et monter les échelons.  

 

  • Peux-tu nous raconter quelque chose qui t’a marqué quand tu es arrivé ? 

Les plans ! Apprendre à lire des plans c’est fastidieux... Au début c’était compliqué de les comprendre, aujourd’hui ça va tout seul. Il y a aussi autre chose qui m’a marqué, ce sont les outils et les machines avec lesquelles on travaille. Avant d’intégrer Bouygues Bâtiment Ile-de-France, je n’avais jamais vu les outils avec lesquels je travaille aujourd’hui. Quand je suis arrivé je ne savais pas comment travailler ni comment les utiliser, aujourd’hui ça va mieux ! 

 

  • Comment as-tu connu Bouygues Bâtiment Ile-de-France et comment s’est déroulé le processus de recrutement ?  

Je viens du Mali, et je suis arrivé en France en 2019. Grâce à l’Ecole de la deuxième chance de Paris j’ai pu intégrer le Centre Gustave Eiffel. Ensuite, le Centre Gustave Eiffel m’a mis en relation avec Bouygues Bâtiment Ile-de-France. J’ai passé un entretien, qui s’est très bien passé et j’ai été pris en tant que compagnon. 

 

  • Un conseil pour de futurs stagiaires ou apprentis qui auraient envie de rejoindre Bouygues Bâtiment Ile-de-France, et plus largement le groupe Bouygues ? 

Il ne faut rien lâcher, et aller chercher le travail là où il y en a ! Tous les travails ne sont pas faciles mais il faut être courageux et faire ses preuves ! 

Fermer X
Attention : de faux bons de commande au nom de Bouygues Construction et de ses filiales circulent... lire la suite

Les tentatives de fraudes aux faux bons de commande sont en augmentation.
Afin de mieux vous protéger, adoptez les réflexes suivants :
tous les bons de commande Bouygues Construction présentent un QR code, assurez-vous de sa présence !
En cas de doute, prenez toujours contact avec votre interlocuteur habituel.