Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

3 questions à Christophe Eyraud

Portraits - 31.05.2021

La Direction de l’ingénierie de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Ouvrages Publics et Brézillon participe au développement de nombreux projets en Ile-de-France et en Picardie. Depuis le 15 mars, elle évolue et se renforce en créant un pôle dédié à la digitalisation et à l’innovation. À sa tête, Christophe Eyraud.

1 : Un mot pour te décrire ?

Un mot serait difficile pour me décrire, je me vois comme : innovant, disruptif et pluridisciplinaire.

2 : Quel est ton parcours au sein de Bouygues Bâtiment Ile-de-France ?

J’ai démarré chez Brézillon en 2005 par un poste qui m’a tout de suite séduit : ingénieur méthodes, un poste à mi-chemin entre études et travaux.

J’ai évolué dans ce métier durant 11 années en réfléchissant aux méthodologies de chantiers pour le bâtiment, le génie civil puis par la création d’un service dédié à la réhabilitation. Quel que soit le type d’ouvrage, l’innovation était la base de ma réflexion. En exécution avec la conception de nouveaux outils et en commerce par une approche plus lisible des documents en utilisant notamment les nouvelles techniques de modélisation 3D.

En 2016, j’ai été nommé chef de projet de la transformation numérique de Brézillon. L’objectif principal était de maintenir Brézillon en permanence à la pointe de la technologie. Cela se traduisait par l’animation d’une démarche de progrès suivant 2 axes :

- Déployer progressivement les usages du BIM dans tous les processus de l’entreprise et la formation ad hoc des collaborateurs concernés et de les acculturer à cette pratique, puis en externe, de nouer des partenariats numériques avec des start-up pour nous permettre de profiter des technologies de pointes. 

- Développer de nouveaux cas d’usage digitaux en suscitant des initiatives internes ou en développant de nouveaux partenariats. 

Après avoir œuvré cette transition, j’ai eu l’opportunité en 2018 de créer un service à la direction de l’ingénierie Brézillon, dédié à la réalisation des offres techniques du Génie Civil Industriel (GCI) dans leurs intégralités. Tous les techniciens travaillant pour la partie commerciale du GCI ont été regroupés dans ce service afin d’améliorer la cohérence de nos offres techniques. Pour atteindre cet objectif le process de bouclage a été modifié et animé par une routine issue du Lean-management et par la mise en place de nouveaux outils de chiffrage.

3 : Depuis mars 2021, tu es le responsable d’une nouvelle Direction, celle dédiée à la digitalisation et à l’innovation, peux-tu nous en parler ? quelles sont ses ambitions ?

Trois axes composent ce nouveau service qui travaille pour OPB/BZ que je suis fier de piloter :  

• La digitalisation : c’est-à-dire suivre le déploiement des applications de transformation de l’unité managériale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Ouvrages Publics et Brézillon, et mettre en place des partenariats avec des start-up et des solutions apportées par l’intelligence artificielle ;
• Le SmartFabrik, comment construire autrement : c’est-à-dire mettre en place une culture logistique sur nos chantiers en collaboration avec la Direction des achats intégrée, en développant des modes constructifs alternatifs fondés sur une démarche de préfabrication hors site afin de diminuer nos déchets et d’industrialiser davantage nos chantiers ;
• L’innovation : c’est-à-dire être le relai de l’innovation en détectant les innovations en externe et sur le terrain puis accompagner nos collaborateurs pour qu’ils mettent en place cette dynamique dans nos projets. 

Fabien DAHMANE, responsable de projets digitaux, m’aide quotidiennement à mettre en place de nouvelles solutions digitales et en assure le suivi. C’est ensemble que nous travaillons à développer ce tout nouveau service. 
L’ambition de notre Direction est d’investir pour demain afin que l’entreprise soit plus performante dans un monde en pleine mutation industrielle et digitale.