Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Parole d'expert : 3 questions au Champion du Minorange

Portraits - 26.06.2019

José Manuel, Champion du Minorange de Bouygues Bâtiment Ile-de-France est notre parole d'expert du mois de juin. Il vous explique en 3 questions son quotidien avec la plus haute distinction de l'Ordre des compagnons du Minorange !

 

Décris-toi en 3#.

#altruiste, #calme et #rigoureux

 

Quel a été ton parcours chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France et au sein des Minorange ?

Je suis entré chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France en avril 1991. A l’époque, j’étais manœuvre en intérim pendant un an. J’ai ensuite été embauché sur mon premier chantier, la médiathèque de Saint-Quentin-en-Yvelines et j’en garde un très bon souvenir.

De chantier en chantier, j’ai appris le métier, j’ai fait des rencontres et je suis monté en compétences. Les chantiers que j'ai beaucoup aimés, c'est la Bibliothèque François Mitterrand et le Stade de France. J'étais jeune, il y a avait une ambiance particulière avec des équipes jeunes, des défis techniques incroyables. C'était nouveau pour moi, une belle aventure. Et surtout, c'était des chantiers importants, demandés par le Président de la République, et je suis très fier d’y avoir contribué.

J’ai travaillé par la suite avec un Maître Bâtisseur qui m’a fait confiance et m’a permis d’évoluer. Mais je ne suis pas passé Minorange du jour au lendemain ! Ça fait aujourd’hui 28 ans que je suis dans le Groupe mais je ne suis Minorange que depuis 15 ans. Etre Minorange, ça se mérite !

 

Qu’est-ce que ça représente pour toi d’être Champion du Minorange ?

C’est une grande fierté pour moi. Etre Minorange, c’est déjà très valorisant. Alors Champion du Minorange, c’est encore mieux ! C’est la plus haute distinction dans l’Ordre des compagnons du Minorange de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Toute ma famille est très fière de moi aussi, c’est une aventure que je partage avec eux.

Au départ, c’était tout nouveau pour moi, j'étais content mais un peu stressé. Je me souviens du premier jour où j’ai dû changer de vêtements et endosser les Equipements de Protection Individuelle du Minorange. Je ne vous cache pas que ça m’a fait bizarre, quelque chose avait changé en moi. 

Un Minorange doit avoir toutes les qualités au monde dans son travail. Il faut qu'il reste concentré, qu’il améliore les choses. Pour moi, un Minorange a à cœur de former les plus jeunes, de les accompagner. Et c’est ce que je fais au quotidien ; j'aime transmettre aux autres.
Quand j’explique quelque chose à un jeune compagnon en lui demandant si c’est clair et qu’il me répond « oui », je lui réponds « mais oui ce n’est pas suffisant. C’est bien d’entendre mais l’important c’est de comprendre » !

Le Minorange doit être plus souriant que les autres, plus avenant. Il représente l’image du Groupe et guide les équipes : c'est comme un GPS !

Le conseil que je donnerais aux compagnons qui souhaitent évoluer dans l’entreprise c’est avant tout de respecter les gens. C'est le plus important d’après moi.

Ensuite, je dirais qu’il faut impérativement accorder de l'importance à notre savoir-faire et à la qualité de notre travail. J'aime qu'on prenne le temps de bien faire, qu'on fasse les choses bien du premier coup malgré la pression du timing, sans avoir à reprendre le travail. Quand je décoffre, je veux que ça me fasse plaisir à moi-même.

Je veux que tout le monde voie que mon travail, c'est de la qualité et que je le réalise en toute sécurité. Il faut être exemplaire à ce niveau-là pour soi, mais surtout pour les autres. Et ça commence par des petits gestes au quotidien. Je pense que cette culture est ancrée chez les Minorange qui la transmettent chaque jour sur le terrain.

Fermer X
Attention : de faux bons de commande au nom de Bouygues Construction et de ses filiales circulent... lire la suite

Les tentatives de fraudes aux faux bons de commande sont en augmentation.
Afin de mieux vous protéger, adoptez les réflexes suivants :
tous les bons de commande Bouygues Construction présentent un QR code, assurez-vous de sa présence !
En cas de doute, prenez toujours contact avec votre interlocuteur habituel.