Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

1 Immeuble – 1 Œuvre : Inscrire l’art au cœur de nos projets

News - 03.07.2020

En décembre 2015, Bouygues Bâtiment Ile-de-France et Linkcity Ile-de-France ont signé la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » sous l’égide du Ministère de la Culture. Par cette charte, l’Entreprise s’engage à exposer une œuvre au sein des espaces publics des bâtiments qu’elle construit, afin de soutenir la création artistique et de la rendre accessible au plus grand nombre.

Bouygues Bâtiment France Europe a décidé d’inscrire cet engagement dans sa stratégie de Mécénat Partenariats, en complément de sa stratégie RSE. L’opération est déployée sur l’ensemble du périmètre France afin que les projets participent au mieux vivre ensemble, dans les territoires, et permettent ainsi à chacun d’accéder à la culture sous toutes ses formes.

 

Zoom sur les 3 opérations lauréates au prix 1 Immeuble 1 Œuvre 2019.

 

Donner du sens

L’art et l’architecture sont intimement liés. Favoriser les échanges entre les êtres sans distinction d’âge, de niveau d’éducation, de milieu social pour concourir à la qualité de vie des occupants et des visiteurs des bâtiments apporte du sens à l’action de l’Entreprise.

L’artiste Edouard Sautai a accompagné le chantier de Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Habitat Social depuis la démolition des Tennis jusqu’à la livraison des 70 logements et du foyer qui composent le nouvel ensemble immobilier. L’œuvre met en relation deux temporalités passées : le temps de l’usage du lieu avant la démolition des tennis et le temps de la construction des immeubles qui prennent place aujourd’hui sur ce même site. Le projet immobilier Les Tennis se substitue à d’anciens cours de tennis couverts qu’abritaient autrefois une grande halle sur deux niveaux. Les balles de tennis perdues ne disparaitront jamais. Tel un écho, elles ressurgissent ici symboliquement par une succession d’empreintes disséminées dans le béton matricé, nous rappelant que toute activité humaine contribue à laisser des traces.

 

« La rémanence du passing-shot – 2017 », réalisée par Édouard Sautai. L’œuvre d’art s’est inscrite au cœur de l’ensemble immobilier « Les Tennis » à Ivry-Sur-Seine (94).

Le projet artistique Les Tennis a été réalisé par Linkcity et Nexity (Maîtrise d’Ouvrage), avec la contribution des services de la ville d’Ivry-sur-Seine, de la Galerie Fernand Leger, du cabinet d’architecture Censi-Jacquot (Maîtrise d’œuvre) et de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Social (Constructeur), ICF La Sablière (investisseur).

« L’empreinte du Mammouth», réalisée par Stefan SHANKLAND. L’œuvre d’art s’inscrit au cœur du lot O8 dans la ZAC des Batignolles (Paris 17).

« Marbre d’ici » est le nom donné à la nouvelle matière première produite à partir du recyclage des gravats et déchets de chantier. Réduits en poudre, mélangés à du ciment et coulés en strates, ces déchets inertes ont été transformés en une ressource : un matériau noble pour la réalisation d’un cheminement piéton sillonnant à travers le jardin au pied des immeubles du lot O8 de l’opération menée pour le compte de Linkcity Ile-de-France. « L’empreinte du Mammouth » produit un monument ordinaire à l’effigie de la transformation de la matière et crée une continuité entre l’avant, le pendant et l’après transformation urbaine. Le chantier est un métabolisme qui transforme les ressources naturelles au cours du temps et laisse, pour trace ultime de son activité, un immeuble. Cette sculpture horizontale nous parle de stratification, de géologie, de gisements venus du sous-sol avant d’être érigés en architecture verticale. « L’empreinte du Mammouth » est une œuvre protocole imaginée par l’artiste Stefan Shankland, pour laquelle il a reçu le prix COAL – Art et développement durable en 2011.
 

Maîtrise d’œuvre : TVK et Tolila + Gilliland (architectes), Praxys (agence de paysage)
Maîtrise d’ouvrage : Linkcity Ile-de-France et Nexity
Investisseurs : Vilogia, Batigère, Elogie, Département de Paris
Constructeur : Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Résidentiel

Soutenir les jeunes créateurs

« 1 immeuble, 1 œuvre » s’inscrit pleinement dans la politique de soutien que mène le ministère en faveur de l’art, l’art contemporain et plus singulièrement la jeune création.

La résidence pour étudiants et jeunes chercheurs Ambroise-Croizat à Villejuif compte 380 studios répartis sur 7 étages. Chaque artiste a investi un niveau avec pour unique contrainte un rendu pictural en anamorphose. Couloirs, ascenseurs, plafonds, 2 500 m² ont ainsi été investis en 2018 par Asto, Astro, Olivia de Bona, Théo Lopez et Zdey. Le projet artistique global a été conçu et coordonné par Urban Art Agency

Street Art au cœur de la Résidence Etudiants Ambroise Croizat (Villejuif).

Architecte : Hubert Godet & Associés
Maîtrise d’ouvrage : Linkcity Ile-de-France
Investisseur : Swiss Life REIM
Constructeur : Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Social 

Pour la première fois, le comité de sélection, composé de l’ensemble des signataires, s’est réuni le 3 juin 2019 afin de décerner les trophées « 1 immeuble, 1 œuvre ». 132 projets au total ont répondu, 35 ont été présélectionnés par le Ministère de la Culture dont 3 projets Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Linkcity Ile-de-France.

Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Social et Linkcity Ile-de-France ont remporté le prix « 1 immeuble, 1 œuvre » pour leur projet de la résidence étudiante Ambroise Croizat.

Un projet qui brille par son originalité et qui en fait la première résidence étudiante « street art » d’Europe !

En signant cette charte, Bouygues Bâtiment France Europe marque sa volonté de donner au plus grand nombre la possibilité de vivre ou de travailler au contact d’une œuvre d’art.