Vous êtes ici

Newsroom
Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Le béton à plus faible empreinte carbone en test sur nos chantiers

News - 17.02.2020

Afin d’atteindre l’objectif de réduction de 20% d’émission de CO2 d’ici 2030, les équipes de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Résidentiel, spécialiste du logement résidentiel, expérimentent du béton à plus faible empreinte carbone.

 

L’été dernier, sur le chantier « Rue des Bons Raisins » réalisé pour le compte d’Emerige à Rueil Malmaison, les équipes d’Habitat Résidentiel ont coulé du béton à base de ciment CEM III en superstructure. Dans un béton classique on considère que 98% de son impact carbone est lié au ciment qui le compose. Le CEM III,  constitué d’un mélange de clinker et de laitier de haut fourneau, permet, suivant les proportions du mélange, de réduire l’impact carbone du béton entre 30 et 70%.

 

« Le logement nécessite un mode de construction rapide alors que les bétons bas carbone sont souvent plus lents ! Cette expérimentation nous permet d’évaluer les conditions de leur utilisation. »
Nicole INTES, Expertise Béton & Veille réglementaire TCE
Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Résidentiel

 

Habitat Résidentiel réalise des essais programmés depuis 2017 sur ce béton, dont l’empreinte carbone est plus faible que celui du béton classique. Le logement nécessite un mode de construction rapide et l’expérimentation de ce béton oblige nos équipes à repenser leurs modes de construction. En effet, la prise de béton à base de CEM III met plus de temps à monter en résistance, il faut donc attendre un peu plus longtemps avant de pouvoir le décoffrer. C’est d’ailleurs pour cette raison que les coulages ont lieu le vendredi car il y a 2 jours de prise supplémentaires par rapport à un jour de semaine. 

Les contraintes de productivité et les exigences des clients sont bien réelles. C’est pour cela que les équipes d’Habitat Résidentiel sortent des modes constructifs classiques pour appréhender cette culture bas carbone et accompagner la démarche.

Cette expérimentation s’est accompagnée de la mise en place d’outils de mesure de la maturité des bétons. La solution CONCREMOTE du groupe DOKA, encore peu utilisée en bâtiment, permet d’évaluer en continu la montée en résistance du béton à jeune âge avec des capteurs de température.

 

« La solution est facile à utiliser. Une fois placé sur la surface du béton après lissage, le capteur mesure en temps réel sa température. On peut suivre l’évolution de la résistance du béton sur l’interface web ou l’application mobile. »

Bruno CALDAS, Conducteur de travaux
Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Résidentiel

 

Ces tests, menés en collaboration avec le Pôle Ingénierie Matériaux (PIM) de Bouygues Travaux Publics, permettent d’améliorer l’utilisation et la maîtrise de ces bétons.

 

« CONCREMOTE est utile pour un usage de béton à faible résistance au jeune âge - type CEM III - et aussi en période froide pour d’autres bétons. »
Gédéon ALBANO ROSENDO, Chef de chantier
Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Résidentiel

 

Cette expérimentation traduit l’engagement que témoignent les collaborateurs d’Habitat Résidentiel à l’égard d’une démarche qui vit pleinement. 

Dans le même objectif, le Groupe a également signé un partenariat de R&D avec le cimentier Hoffmann Green Cement Technologies. Bouygues Construction dispose de l’exclusivité sur le produit H-EVA, des essais sont actuellement en cours de réalisation en laboratoire.

La route vers le bas carbone passe aussi par des initiatives des acteurs du monde de la construction comme le label Bâtiment Bas CArbone (BBCA) porté par le l’association du même nom. Bouygues Ile de France et sa filiale de promotion immobilière Linkcity soutiennent l’action de BBCA comme membre fondateur et mécène.

Promouvoir la réduction de l’empreinte carbone du béton est un marqueur fort de l’engagement du Groupe Bouygues en faveur de la transition environnementale. Ou comment anticiper les défis d’aujourd’hui et de demain !