Paris 16
Un trait d’union entre l’orient et l’occident

Ouvert en 2010 après plusieurs années de travaux, le dernier né des grands palaces parisiens allie harmonieusement l’excellence de l’hospitalité asiatique et l’art de vivre à la française. Cet ancien hôtel particulier de la famille Bonaparte a été restauré dans le respect de son architecture d’origine tout en créant un lieu digne des plus luxueux établissements hôteliers du 21ème siècle.

 

Ses salons historiques, d’une surface de 550 m², sont tous baignés de lumière naturelle grâce à la requalification en verrière de l’ancienne structure métallique abritant l’ancienne cour intérieure du bâtiment patrimonial.

Aujourd’hui le Shangri-la propose 101 chambres dont 36 suites de luxe offrant pour la plupart des vues exceptionnelles sur la ville lumière. Ainsi, le penthouse qui coiffe le dernier étage de l’édifice, tout en verre et métal abrite une extraordinaire suite de 220 m² et 100 m² de terrasse face à la tour Eiffel. Bien que traité de manière contemporaine, sa structure se fond naturellement dans la composition architecturale du bâtiment historique.

 

L’établissement accueille 3 restaurants gastronomiques ayant chacun leur ambiance et leur style spécifique.

 

Un spa de 1 000 m² avec une piscine de 16 mètres éclairée par d’immenses baies vitrées permet à la clientèle de l’hôtel de se relaxer avant une promenade dans ses 700 m²  de jardins à la française.

 

Récompensé par la distinction Palace à peine 4 ans après son ouverture, ce magnifique projet de transformation de l’un des plus beaux hôtels particulier de Paris en un complexe hôtelier au luxe éclatant marque un sublime trait d’union entre modernité et tradition, orient et occident.

 

Fiche technique :

Les chiffres :

20 000 m² de surface rénovée

850 m² de salons de réception

65 chambres et 36 suites dont 3 suites de prestige allant jusqu’à 275 m² pour la suite impériale

Un spa de 1 000 m² avec une piscine de 16 mètre de longueur

3 restaurants gastronomiques

Un jardin privé de 700 m²

Maîtrise d’ouvrage : Shangri La Hôtels

Maîtrise d’œuvre : Richard Martinet