Un lieu éphémère conçu avec des matériaux issus de nos chantiers et d’ailleurs !

6/07/2018

L’Entreprise a signé un partenariat avec Les Canaux pour concevoir et installer une terrasse de 170 m², constituée de matériaux issus du réemploi, le long du Canal de l’Ourcq, au pied de la Maison des Canaux. Cette terrasse – le projet Edibulles - a été imaginée par l’architecte et scénographe Myrtille Fakhreddine et le jardinier urbain Cédric Derouin.

 

Acteur engagé et soucieux de mettre en application sa stratégie en matière d’économie circulaire, Bouygues Bâtiment Ile-de-France a souhaité s’associer aux Canaux et à la Ville de Paris pour ce projet porteur de sens.

En cohérence avec l’ambition des Canaux, Bouygues Bâtiment Ile-de-France a retravaillé le projet initial avec les concepteurs, en fonction des matériaux disponibles sur ses chantiers.

 

« Ce projet, une première pour Bouygues Bâtiment Ile-de-France, a mobilisé les différents métiers et compétences de l’Entreprise : ingénierie, travaux, développement durable, logistique, prévention, secrétariat général, ressources humaines, communication. Un véritable projet participatif et collaboratif ! » souligne Aurélie Despretz Rechain, responsable Développement Durable et Innovation de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Ouvrages Publics.

 

Un lieu éphémère conçu avec des matériaux issus de nos chantiers et d’ailleurs !

La façade

Cédric Dérouin, jardinier urbain, a imaginé les modules de bois nécessaires à la conception de la façade. Ils ont été fabriqués avec des caisses de transport de profilés métalliques pour l’aéronautique. Pour lester cette structure, 8 m3 de terres ont été transportés depuis son chantier Chapelle International, situé à 2 km des Canaux, un programme immobilier signé Linkcity Ile-de-France. Les modules ont tous été végétalisés avec des plantes comestibles, grâce aux Incroyables Comestibles, un mouvement participatif citoyen de bien commun.

La toiture

La toiture est composée d’une toile ajourée de 125 m², ancienne bâche de protection utilisée lors de la rénovation de l’Hôtel de Crillon. Elle a été nettoyée, découpée et préparée par les équipes de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Bilum, pionnier en France de la transformation des bâches publicitaires géantes, a accompagné l’Entreprise pour la mise en place du système d’accroche.

La structure de la toiture est composée de près de 50 lisses de garde-corps et de bastaings en bois issus de ses chantiers. Les lisses de garde-corps sont utilisées comme tringles et traverses. Leur assemblage a été réalisé avec des manchons, fabriqués à partir de chutes de barres de la chaudronnerie de la base matérielle de Bouygues Construction.

 

Des collaborateurs impliqués pour la construction de cette terrasse en économie circulaire

Bouygues Bâtiment Ile-de-France a mis à disposition une équipe de quatre collaborateurs du 28 juin au 4 juillet pour assurer le montage de la Terrasse. Au préalable, plusieurs collaborateurs avaient assuré le sourcing, le rassemblement et la préparation des matériaux (découpage de la bâche…).

« Conçu intégralement en matériaux recyclés ou réutilisables, le projet s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire optimale. L'ensemble des matériaux utilisés requièrent la conception de détails uniques spécialement dessinés pour le projet » précise Myrtille Fakhreddine, architecte du projet Edibulles.

 

La Terrasse fait corps avec le bâtiment existant et est délimitée par de grands cercles venant encadrer le paysage du Canal de l’Ourcq, de véritables « aquariums végétaux et comestibles ».

Lieu de vie et de convivialité, elle accueillera près de 150 initiatives engagées pour le grand public tout au long de l’été. Bouygues Bâtiment Ile-de-France assurera début septembre le démontage de ce lieu éphémère tout en ayant à cœur de recycler et réutiliser les matériaux mis en œuvre.

 

A propos de l’architecte :

Myrtille Fakhreddine, architecte et scénographe, développe des projets autour de la réutilisation des matériaux. Elle s’est associée pour le projet Edibulles à Cédric Derouin, maraîcher urbain des Incroyables Comestibles et Le C.I.R.C - Compagnie Itinérante de Réinsertion et de Culture.