Parole d'expert : 3 questions à un ingénieur en dépollution

28/11/2018

Patrick Epardeau, ingénieur dépollution chez Brézillon est notre Parole d'expert du mois de novembre. Ce mois-ci, à l'occasion de Pollutec, notre expert en dépollution vous explique en 3 questions les actions mises en place en matière de dépollution !

 

Décris-toi en 3#

#Pragmatique #Développeur #Bienveillant

 

A quoi sert la plateforme de valorisation des terres polluées de Longueuil Sainte Marie et comment passe-t-on d’une terre polluée à une terre propre ?

La plateforme de tri et de valorisation des terres polluées est l’outil privilégié pour gérer les terres polluées des projets trop petits en surface pour une dépollution sur site. Les matériaux y sont dépollués en travaillant sur les granulométries (les plus fines sont souvent très polluées), en assurant des traitements biologiques grâce à des bactéries ou des traitements physico-chimique comme le lavage de sol.

Tout un programme qui dépend de la pollution organique, volatile ou métallique en présence dans la terre. La complexité augmente évidemment avec l’effet cocktail !

 

Quel est l’intérêt pour Bouygues Bâtiment Ile-de-France d'intégrer la dépollution des terres à ses projets ?

Actuellement nos clients investisseurs et promoteurs sont très sensibles à la maitrise globale des projets d’aménagement de ZAC. La pollution des sites est souvent un enjeu sur lequel il faut se positionner très en amont dès l’achat d’un terrain. Les projets de reconversion de ZAC apportent à l’entreprise des travaux sur 5 à 10 ans comme cela a été le cas à Conflans Sainte Honorine et le sera pour l’aménagement futur de la ZAC Bagneux Mathurin. Une bonne connaissance des solutions en tant qu’acteur innovant dans les techniques de dépollution (avec nos brevets), nous donnera bientôt la possibilité, en partenariat avec Linkcity, de prendre une part encore plus active à la reconversion de fonciers industriels pollués à très fort potentiel de développement.